Acceuil
FFMC74 : 71 avenue de Genève 74000 ANNECY
Réunions : 1er vendredi du mois - Nous contacter : ffmc74@ffmc.fr

Accueil > La FFMC > La FFMC pointe l’incohérence des annonces de sécurité routière

La FFMC pointe l’incohérence des annonces de sécurité routière

dimanche 31 mars 2019, par FFMC 74

Dans le contexte du débat sur le 80 km/h et des amendements du Sénat pour adapter les limitations localement, dans le contexte Gilet-jaunes et radars HS à 75 %, l’ONISR annonce de « mauvais chiffres de SR » pour février 2019 par rapport à l’année précédente, soit une hausse de la mortalité de + 17,1 % et une accidentalité corporelle de +22,3 %.

En regardant les catégories d’impliqués, ces hausses sont imputables aux cyclistes, aux piétons, aux jeunes 18-24 ans et aux personnes âgées de +65 ans.

La mortalité cycliste, avec 18 décès, révèle la plus forte hausse de cette catégorie depuis ces 10 dernières années.

Les mortalités « moto » et « auto » sont en baisse sur l’ensemble de l’année écoulée, mais selon l’ONISR, la mortalité « moto » de février 2019 est en hausse par rapport à celle de février 2018.

Toutefois, sur les 19 dernières années, la mortalité moto a baissé de -12 %, l’auto a baissé de -22 % et sur la même période, la mortalité piéton est en hausse de 1 % et celle des cyclistes de +25 %.

En conclusion, la hausse de février 2019 n’est pas liée aux radars HS, puisque ce sont, en premier lieu, des catégories non impactées par les radars qui augmentent sensiblement.

La DSCR joue dès lors sur les dégradations pour que la mesure du 80km/h ne soit pas remise en cause.

+17% avec le 80km/h en application et des contrôles mobiles plus soutenus : c’est cela qui devrait être remarqué ! C’est la preuve que cette mesure, technocratique et contestée par tous, ne fonctionne pas.


En décembre dernier déjà, les radars étaient HS et pourtant une baisse était annoncée par la DSCR. A ce moment là, la communication jouait sur la justification du 80km/h par cette baisse, alors que personne n’avait les retours des préfectures sur l’étendue des dégradations des radars. Ou du moins personne ne voulait communiquer sur le sujet pour ne pas faire de publicité sur ces dégradations. On comprend pourquoi. Ça aurait brouillé l’annonce de la DSCR à l’époque.

Mais maintenant avec une hausse annoncée, le coupable est vite trouvé : le soldat radar ne fonctionne plus et la DSCR s’empresse de pointer l’étendue des dégradations…

Et bien non, pas de fortes hausses de la mortalité moto…. La forte hausse dont parlent les médias concerne les piétons et les cyclistes… donc, rien à voir avec le 80km/h ni les radars HS !

Pièces jointes :

    aucune pièce jointe n'est disponible pour cet article

La FFMC est membre de la ffmc asso edditions ffmc motomag mutuelle des motards asso de formation des motards ffmc loisir commission stopVOL commission juridique Education Routière de la Jeunesse fema
Copyright FFMC 2013 - Tous droits réservés FFMC 74 - 71 avenue de Genève 74000 ANNECY - ffmc74@ffmc.fr

Contact Plan du site Mentions légales

Se connecter

Réalisé avec SPIP logiciel libre sous licence GNU/GPL